Association cantines Antananarivo Madagascar

FAIRE UN DON EN LIGNE

 

SYNTHÈSE VOYAGE A TANA

MISSION  DE  NOVEMBRE 2018

Avec  Renée, coprésidente – Marthe, trésorière – Lucette, membre du CA – Fabienne et Janine, marraines

Rencontre avec les Personnes âgées d’un quartier de Tana près du lac Anosy.

Une trentaine de personnes attendent, assises sur de vieux bancs sous une varangue et pour certains sur un muret dans la rue.

Repas généreux 5 jours par semaine toute l’année. Nous avons complété avec du fromage, des gâteaux et des boissons. Ils tendent la main comme des enfants.

Il serait souhaitable de trouver un vrai abri en prévision de la saison des pluies. Aimée et Lucette ont visité une maison inhabitée. L’adjoint du chef de quartier doit contacter la propriétaire.

À la fin du repas, ils ont chanté « Ce n’est qu’un au revoir » en malgache.

Visite à l’orphelinat de Sœur Elsy à Anjomalakely à environ 18 km de Tana sur la route d’Antsirabé.

Sœur Elsy,  un petit bout de femme, un personnage, toujours le sourire et un humour ravageur.

Cette religieuse franciscaine  fait fonctionner le centre avec une autorité bienveillante.

Une organisation bien huilée.

Antanety, village situé à 15 km à l’ouest de Tana.

L’association offre les repas de midi à 130 enfants très pauvres du village ainsi qu’un goûter le matin à 50 préscolaires.

Le  5 novembre : jour de fête, inauguration du puits équipé d’une pompe manuelle (fabriquée à Tana), de deux latrines supplémentaires et d’un urinoir. Projet mené et réalisé par E.S.F. (Energie sans Frontières association de Grenoble) et les villageois. L’équipe d’E.S.F., Lucette, Marthe, Renée membres du CA étaient présentes ainsi que deux marraines Fabienne et Janine. 

Tous les parents d’élèves étaient présents et les enfants attendaient sagement alignés, notre arrivée. Grande émotion chez les enfants qui n’avaient jamais vu l’eau couler d’un robinet.

Un enfant spontanément est allé se laver la tête et le torse, il a eu droit à un shampoing. Beaucoup d’autres enfants ont en profité également. Le Directeur de l’école, les responsables ESF et Renée Courvoisier ont insisté sur l’importance de prendre soin de ce puits et sur les règles d’hygiène à adopter. Moment chargé d’émotion pour tous.

Le directeur nous a présenté une liste d’enfants dont les familles ne peuvent pas assurer les frais d’inscription pour l’école. Exceptionnellement l’association va prendre en charge l’inscription de 4 orphelins de père et de mère élevés par leurs grand-mères. L’inscription est de 16000 Ar par enfant avec un change de 1€ = 4000 Ar, le coût total s’élève à 16 €. 

Nous retournerons à Antanety, le 19 novembre 2018, jour de rentrée scolaire.

Pour fêter la rentrée : gâteaux et bananes dans toutes les classes.

Ensuite Aimée a distribué à tous les enfants les fournitures scolaires données par Maped (entreprise annécienne) et la clinique d’Argonay. Les premiers de chaque classe ont été davantage récompensés. Et nous avons eu la grande joie de voir le petit orphelin si malingre et triste, deux ans auparavant, être le premier de sa classe. Il est transformé, épanoui et rayonnant.

Puis nous avons  pris notre repas avec les enfants de la cantine. Très bonne organisation.  Ils ont bien intégré le lavage des mains avant le repas et le lavage de leur propre vaisselle ensuite.

On a remarqué combien la petite cuisinière s’est transformée en deux ans. Une bonne mine et un regard lumineux.

Participation à la distribution de nourriture aux enfants de l’hôpital.  

Nous aidons Sœur Anne Claire d’Anyma qui distribue 5 jours par semaine des compléments alimentaires sous forme de bouillie, ainsi qu’une banane et un yaourt à une soixantaine d’enfants. Moment difficile avec ces petits enfants

Visite à Mahisty à 36 km de Tana sur la route de Majunga.

Trajet épuisant : 3 heures, taxi brousse, puis  tuk-tuk et pour finir 3/4 heure de marche à pied sur un sentier bien pentu.

Rencontre avec Odette  qui  nourrit, grâce à notre aide, 50 enfants  2 fois par semaine, le mercredi et le samedi. Ils arrivent souvent accompagnés des petits frères et sœurs non scolarisés. Odette distribue de la semoule le dimanche. Elle prépare elle-même les repas avec une jeune fille qu’elle héberge.

Durant leur séjour, Fabienne et Lucette se sont chargées de la recherche de produits artisanaux en vue de la foire de la Saint André à Annecy, des marchés de Noël et autres manifestations.

Dans les valises, elles ont rapporté des trousses brodées par les détenus d’Antsirabé, des objets en aluminium d’Ambatolampy, des articles en corne de zébu, en bois, en raphia, des bijoux, des pierres sans oublier les pintades d’Antsirabé et les sculptures en métal recyclé de la ferronnerie d’art de Violette et Dieudonné qui fait travailler près de 600 personnes dans le village.

Navrant et parfois désespérant de constater que la vie à Madagascar est toujours aussi difficile.

Trois semaines très riches, la tête pleine de sourires et de petits bonheurs partagés mais parfois le cœur lourd de ces regards interrogateurs.