Association cantines Antananarivo Madagascar

FAIRE UN DON EN LIGNE

 

Education des adultes à la nutrition

http://www.madagascar-tribune.com/IMG/arton22203.jpg?1466657716 Éducation des adultes - Développer leurs savoirs sur la nutrition - Article du 22 juin | LE JOURNAL LA TRIBUNE

L’éducation des adultes fait partie des étapes permettant à un pays de mobiliser sa population pour qu’elle s’épanouisse dans chaque domaine.

À Madagascar, quand on parle d’éducation des adultes, c’est la formation en alphabétisation qui est la plus abordée et même pratiquée. Mais il y a aussi les différentes formations, surtout dans le domaine de l’agriculture. Il existe également d’autres domaines qui peuvent être touchés pour permettre aux adultes d’enrichir leurs connaissances.

C’est l’un des projets d’une association des étudiants en Sociologie au sein de la Formation Professionnalisante en Travail Social et de Développement, depuis le mois de mai 2016. C’est une formation pour les adultes et les parents au sein de la Commune Nandihizana Kely dans la région d’Analamanga province d’Antananarivo.

Abandon scolaire et vulnérabilité des enfants :

L’initiative est partie du constat que les enfants dans la commune sont vulnérables aux maladies et abandonnent l’école au milieu de l’année.

L’insuffisance alimentaire en est l’une des causes.

Étant une commune rurale où la principale activité est l’agriculture, le projet vise à permettre à développer la capacité des adultes sur les activités agricoles, leur permettant d’obtenir de meilleures récoltes ; puis sur l’équilibre de l’alimentation et enfin sur la maîtrise de l’hygiène. Cela améliorera la nutrition des enfants pouvant les motiver dans leurs parcours scolaires.

Des formateurs locaux :

Différentes dimensions sont concernées : la nutrition, l’hygiène et l’activité agricole. Les formateurs sont ainsi variés : un ingénieur en Agronomie, un agent communautaire, un nutritionniste, un médecin et un formateur en alphabétisation. Les formateurs proviennent de la commune car ils sont plus proches des habitants et possèdent des connaissances sur leur culture, cela facilitera l’approche et les discussions avec les habitants. La formation ne va pas former les adultes sur tel ou tel domaine mais développera leurs propres savoirs.

Le principal collaborateur est d’abord la commune, les étudiantes envisagent de commencer la formation à partir du mois de septembre 2016, une formation qui durera un mois.